Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Res'Art Fec

Res'Art Fec

Res’ Art est un réseau des femmes artisanes soutenu et promu par l’association Femmes en communication depuis 2003 Nous avions une vingtaine d’artisanes qui ont bénéficié de Res’art, actuellement elles sont plus de 400. L’essence de Res’Art est de coupler la formation, la modernité les traditions, l’économie sociale et solidaire, et la promotion du savoir-faire féminin algérien. Res’Art est le premier réseau de commerce équitable Algérien

Le troisième prix pour Razika Douféne Coordinatrice de Res'Art

Un concour a été organiser par le haut conseille de la femme algérienne, qui consiste en une visite, et relecture du voile algérien, et pour se faire un défilé a été organiser.

Notre coordinatrice Douféne Razika a été inviter pour ce concour, elle a rencontré les organisatrices dans les bureaux de Res'Art, et elles se sont mise d'accord sur les conditions du concour, en un temps tres courts Razika a préparer sa production.

Le jours j le vendredi 12 Razika, sur place a préparé avec  ferveur les mannequis qui allaient porter ses tenu, sourirs et bonne ambiance.Les autres participantes,  étaient là, elles repasser et accrocher leur tenu.

Un classement a été fait ,lors du défilé des artisanes d'Alger, Blida, Tizi-Ouzou,Oran,Laghouat,Ouargla, et Razika a été classé troisiéme, aprés madame Saouli d'Alger qui a eu le premier prix, et aprés le voile de blida, vient celui de Tizi-Ouzou!

 

Nous tenons a féliciter Razika douféne coordinatrice pour Res'Art sur la wilay de Tizi-Ouzou pour ce prix! qu'elle mérite, pour tout les efforts qu'elle a fournit, respect du délai avec les organisateurs, mais aussi  nous sommes trés contents, l'alchimie Res'Art a fonctionné révisont et relecture de la tradition et de le modernité dans l'artisanat d'Art!

En souhaitant tout le succé aux autres artisanes du réseau, qui travaillent d'arache pieds et avec de l'étique !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article